Agriculture

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Nous dépendons du sol

99% de ce que nous consommons, les fruits, les légumes et les viandes, ont besoin de terre pour se développer, ce qui nous rend dépendants du sol. Le sol est l’un des éléments les plus précieux pour la survie de la race humaine. Si nous devions considérer combien de terres agricoles sont disponibles pour cultiver nos aliments, nous réaliserions rapidement que nous n’en avons pas beaucoup; et le maintien de la santé de nos sols devrait être notre priorité.

La surface de la Terre

71% de la planète Terre est recouverte d’eau. Sur les 29% restants, 3% sont constitués de glaciers et 6% sont des terres arides, ce qui nous laisse environ 20% de terres habitables. En considérant les zones urbaines et les forêts, cela laisse 10% de la surface de la Terre pour l’agriculture, dont 2% pour les terres cultivées. Cela représente la taille des États-Unis.

La révolution verte

La révolution verte, qui s’est considérablement accélérée au début des années 50, a marqué un tournant dans l’agriculture. Nous avons assisté à l’introduction massive d’engrais chimiques et de produits agrochimiques. Bien que les effets à court terme des méthodes de cette époque aient été de sauver des millions de personnes de la famine et d’offrir la sécurité alimentaire à beaucoup de gens, les effets à long terme de l’utilisation de ces types de produits chimiques n’ont jamais été considérés de manière appropriée. Ces nouvelles techniques de récolte se sont avéré avoir des répercussions néfastes sur la santé des sols.

L’essentiel

La surutilisation d’engrais inorganiques a fait sa marque. Les terres agricoles ont perdu leur couche arable autrefois riche en humus, ce qui rend plus difficile la croissance des cultures. Une couche arable riche en humus est essentielle à une activité microbienne florissante et à un sol fertile.

La vie durable sur terre nécessite une couche arable riche en humus.

shutterstock_473887150-scaled

Utilisation massive de fertilisants

Avant les années 60, la couche arable était riche en humus, et contenait de 7 à 12% de matière organique. Les années successives de fertilisation lourde ont radicalement changé la donne. Aujourd’hui, un cultivateur a de la chance si sa couche arable contient 2% de matière organique.

D’ici 2050

Avec 9 milliards de personnes qui devraient vivre sur cette planète d’ici 2050, nous devons mettre en œuvre des pratiques responsables et durables pour cultiver le sol agricole, et ce, en ayant le meilleur intérêt du sol à l’esprit.

Humic Land

Agissez et joignez notre quête pour rendre le sol sain à nouveau.

Contactez-nous dès maintenant pour découvrir comment Humic Land peut faire la différence pour vous et votre sol.

Humic Land

Demande d'information

Don't forget to subscribe
to our newsletter

Ce site utilise des fichiers témoins (cookies)

Nous utilisons les fichiers témoins pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseaux sociaux et analyser notre traffic. Nous partagons les informations à propos de votre utilisation de notre site avec nos partenaires pour les médias sociaux, la publicité et l'analyse, qui peuvent combiner ces informations avec d'autres informations que vous leur avez fourni ou qu'ils ont récolté par votre utilisation de leurs services.